Comment la gestion du stress affecte-t-elle votre perte de poids ?

Les 4 caractéristiques d’une bonne collation santé
avril 21, 2016
5 idées de menu minceur pour maintenir son poids idéal
avril 21, 2016
Montrer tous les articles

Comment la gestion du stress affecte-t-elle votre perte de poids ?

Pour une perte de poids efficace et durable, il faut rester zen et motivé(e). Voici pourquoi et comment combattre le double effet du stress, qui entraîne l’excès de poids !

Tristesse, anxiété, colère et autres émotions provoquent généralement des envies impulsives de compenser avec de la nourriture grasse et sucrée ou l’alcool (et le café !).

Or, ces aliments dits « de confort » n’ont pour effet que de cultiver un sentiment de culpabilité. Le stress provoque un désordre alimentaire qui n’est pas sans conséquence sur l’organisme. Le stress est donc un facteur de prise de poids qu’il faut gérer pour éviter l’effet yoyo.

1/ Les méfaits du stress sur le poids

En période de stress, les glandes surrénales produisent un glucocorticoïde : le cortisol, qui n’est bénéfique pour le corps qu’à très faible dose. Autrement, il affecte de plusieurs façons la prise pondérale, surtout en cas de stress chronique ou prolongé :

 

  • Il émet des signaux au cerveau pour augmenter l’appétit et les envies d’aliments de confort ;
  • En interférant avec la sérotonine (un neurotransmetteur), il favorise un état dépressif et conforte l’individu dans sa quête d’aliments de « consolation » ;
  • Il intervient la production de neuropeptide Y qui stimule l’appétit, la sécrétion d’insuline et le stockage de graisse de réserve ;
  • Il nuit au bon fonctionnement de la thyroïde, ralentissant ainsi le métabolisme. Le corps brûle alors moins de calories en période de stress. Une étude récente de l’Université de l’Ohio aux États-Unis estime la prise de poids due à l’association « stress et alimentation grasse » à 5 kg par an ;
  • Sous l’effet d’un taux élevé de cortisol, les cellules graisseuses ont tendance à emmagasiner plus de graisse et en libèrent le moins possible ;
  • Il favorise la perte de masse musculaire au lieu de la graisse ;
  • En stimulant la production d’insuline, il entraîne la perturbation du taux de glycémie qui se traduit par des fringales encore plus dévorantes tandis que la graisse blanche s’oxyde de moins en moins.

 

Conclusion : nous ingérons et stockons plus de calories sous l’effet du stress. Ceci se manifeste souvent par une prise de poids sur la zone abdominale, augmentant les risques de diabète et de maladies cardio-vasculaires.

 

Ajoutons à cela les autres conséquences du stress comme l’insomnie, la fatigue et l’irritabilité qui favorisent la sédentarité. On perd alors progressivement la motivation pour l’exercice physique. D’autant plus que la peur de grossir constitue aussi une source de stress ! Un cercle vicieux auquel il faut mettre fin.

2/ Les différentes méthodes pour vaincre le stress

Comme le stress agit sur le stockage de graisse et l’appétit, une meilleure gestion de celui-ci est donc nécessaire pour que la perte de poids soit efficace. Il existe de nombreux moyens de reprendre le combattre :

 

a/ Le sport

On fait d’une pierre deux coups, car, en plus de combattre le stress grâce à la production de dopamine et d’endorphine, le sport aide à tonifier le corps et à brûler les graisses. Il motive aussi à manger plus équilibré pour refaire le plein d’énergie, surtout quand on sait désormais ce qu’une part de gâteau nécessite comme effort physique pour éliminer les calories équivalentes !

 

b/ Loisirs et activité physique

Vous n’êtes pas obligé de vous mettre à un sport intense pour affiner votre silhouette. L’essentiel est de bouger et d’y prendre un réel plaisir. Il peut s’agir de vélo, aquagym, natation, jogging, marche ou le simple fait de privilégier les escaliers aux ascenseurs. L’objectif est de ne pas s’enliser dans la sédentarité, qui est aussi un facteur de prise de poids et de dépression.

 

c/ La méditation

Éliminez l’excès pondéral en adoptant une philosophie de vie plus zen. La méditation de pleine conscience, l’hypnose, le yoga et d’autres pratiques de bien-être spirituel permettent d’avoir un contrôle sur le stress et donc sur le poids : on acquiert une meilleure maîtrise de soi que ce soit au niveau des émotions que des envies impulsives de manger.

d/ Le spa

L’industrie du bien-être propose une foule de rituels qui favorisent la relaxation tout en prenant soin de son corps. Citons par exemple le sauna et les cures thermales qui sont utilisées depuis l’Antiquité pour évacuer le stress. C’est aussi le cas des massages holistiques associant soin du corps et apaisement de l’esprit (lomi-lomi, thaïlandais, bol tibétain, égyptien, etc.). Certaines de ces méthodes favorisent également la perte de poids.

 

e/ Des aliments antistress

De nombreux ingrédients actifs que l’on trouve dans l’alimentation aident à contrôler le stress, notamment le thé vert, les infusions calmantes (tilleul, pavot de Californie, mélisse, passiflore, aubépine, etc.), l’ail, le poisson ou encore le chocolat noir. Privilégiez les aliments riches en magnésium, fer et vitamine C pour combattre la fatigue, ainsi que ceux en oméga-3 et en vitamines du groupe B pour leurs effets antidépresseurs.

 

f/ Un état d’esprit positif

Soyez plus optimiste, apprenez à calmer vos émotions et arrêtez de vous culpabiliser à la moindre prise de poids. Au contraire, faites-en une motivation pour vous dépenser encore plus et surtout, ne perdez pas de vue votre objectif !

Vous avez presque tout essayé pour perdre du poids, mais sans succès durable ? Maintenant vous savez que le stress y est sûrement pour quelque chose. Efforcez-vous donc de vivre loin du stress pour mieux mincir !