Les excès de la chirurgie bariatrique.

Les excès de la chirurgie bariatrique.

Concentrated female surgeon performing surgery with her team in hospital operating room. Medics during surgery in operation theater.

Alors que des chirurgiens bariatriques admettent qu’ils ne savent pas trop ce qu’ils font en intervenant sur le tube digestif afin de créer une malabsorption chronique, la mode est de  prescrire ces interventions systématiquement ou presque pour tous les cas d’obésité morbide.

Soi-disant : c’est la seule façon de réussir à perdre et de diminuer le diabète type 2.

Se basant sur des publications qu’ils choisissent soigneusement pour prouver leur point de vue et qui pour la plupart datent de plusieurs années, sinon décennies, ils colportent ce message mensonger.

Or, il y a peu ou pas de publications bien faites sur le maintien du poids à long terme.  Pourquoi? Parce que ce n’est pas payant. Il n’y a pas de sociétés commerciales intéressées à investir des sommes d’argent colossales pour ce genre d’étude s’il n’y a pas de retour financier.

Or, nous savons que les médicaments pour maigrir, même les nouveaux, ne sont pas vraiment efficaces avec une moyenne de 1 lb par mois pendant 12 mois et un taux de maintien très bas avec reprise du poids perdu dès l’arrêt. 

Les effets secondaires sont généralement importants et ont même causé la mort.

En fait, la réalité est bien différente de ce message pessimiste véhiculé par les adeptes de la chirurgie bariatrique.

Chaque jour, je rencontre des patients souffrant d’obésité morbide avec un surpoids de plus de 100lbs (ou 50 kg) qui maigrissent très bien, qui maintiennent un fort pourcentage de leur poids perdu  et qui contrôlent leur diabète parfaitement sans médication.

Encore   la semaine dernière, j’ai parlé avec un de nos patients irlandais qui détient notre record  de perte de poids, 300 lbs. Ça fait maintenant 3 ans et il  maintient son poids perdu. Il en a témoigné à la télévision récemment.

Hier, j’ai fait le suivi d’une de mes patientes de 70 ans, qui a perdu 100 lbs  et qui le maintient depuis  plus de 2 ans. Elle témoignait avec enthousiasme de son succès et de sa qualité de vie.

J’ai aussi rencontré la même journée, une personne à qui on avait installé 2 ans plus tôt un anneau gastrique et qui il y a 6 mois a fait une pneumonie par aspiration  pour laquelle elle a été hospitalisée plusieurs semaines et a bien failli en mourir. Elle a encore un surpoids.

Si des chirurgiens bariatriques avouent qu’ils jouent aux apprentis sorciers, c’est de votre responsabilité de prendre votre santé et vos comportements en main.

Ne donnez à personne, à aucune technique chirurgicale, à aucun médicament ou plante miracle, votre pouvoir de choisir ce qui est bon pour vous.

Vous seul et seulement vous, pouvez à partir de ce moment-ci faire le choix de changer et de mettre la machine en  marche.

Vous avez besoin d’aide et c’est normal. 

À la CMM, nous suivons des nutritionnistes, des psychothérapeutes, des professionnels de la santé, des médecins. Tous ces professionnels savent ce qu’il faut faire, mais le réel défi est d’intérioriser, de s’approprier, de faire soit ces connaissances afin d’entamer un vrai changement. 

Enfin, n’oubliez pas que vos échecs passés sont de merveilleuses opportunités de vous améliorer.  À vous, d’en profiter.