Manger moins et mieux pour vivre plus longtemps.

L’été et l’alcool.
juillet 3, 2018
Connaissez-vous vos résultats au questionnaire Poids MentalMD?
octobre 16, 2018
Montrer tous les articles

Manger moins et mieux pour vivre plus longtemps.

Manger moins et mieux pour vivre plus longtemps.

par Maurice Larocque, M.D.

De plus en plus d’études indiquent que manger moins et mieux retarde le vieillissement. Une alimentation plus saine permettrait en effet de repousser le déclin physiologique et l’apparition de diverses maladies, telles que le cancer, le diabète, l’hypertension, la maladie cardiaque, l’insuffisance rénale et les cataractes.

Dans un grand hôpital universitaire, des chercheurs ont nourri deux groupes de rats blancs. Les spécimens du premier groupe ont été nourris à satiété, recevant autant de nourriture qu’ils en voulaient. Le second groupe a été soumis à un régime restrictif comportant 40% moins de calories que celui du premier groupe et composé d’aliments de qualité.

Résultat
La longévité des rats au régime était de 30% supérieure à celle des autres sujets. C’est énorme.
Des études similaires menées aux États-Unis sur des singes produisent les mêmes résultats.

Le docteur R. Walford et huit autres chercheurs ont passé deux ans dans un habitacle souterrain en Arizona. Or, ils ont observé que le régime alimentaire restrictif auquel ils étaient soumis, lequel limitait leur consommation à environ 1000 calories par jour, avait des effets bénéfiques sur leur santé: perte de poids et diminution du sucre sanguin, des triglycérides, du cholestérol et de la tension artérielle.

Pour vieillir en santé, les experts recommandent:

  1. de ne pas faire d’embonpoint, lequel est un facteur de risque important de plusieurs maladies dites de civilisation;
  2. d’avoir une alimentation variée et riche en fruits, en légumes ainsi qu’en protéines.

Mon expérience médicale des 30 dernières années confirme la justesse de ces recommandations. J’ajouterais par ailleurs qu’il est très important de ne pas fumer et de faire un minimum d’exercice, soit une marche de 50 minutes au moins 5 fois par semaine.

Ceci étant dit, il n’est jamais trop tard pour bien faire. N’essayez pas de tout changer en même temps. Faites un petit changement à la fois. Chaque petite amélioration compte.

Même si vous avez déjà connu des échecs avec un régime, n’hésitez pas à recommencer en tirant les leçons de vos erreurs passées pour vous améliorer. Le pire serait de vous retenir de peur d’échouer de nouveau. Ce serait alors l’échec à coup sûr.

Demandez-vous ce que vous pourriez modifier dans votre démarche pour assurer votre réussite. Avez-vous bien travaillé votre motivation? Avez-vous identifié vos blocages? Avez-vous appliqué les méthodes voulues pour mieux maîtriser votre stress et vos émotions?

Parlez-en à votre médecin. Il n’est jamais trop tard pour reprendre votre santé en main.

À bientôt

Maurice Larocque M.D.