Troisième commandement:Tu perdras du poids assez rapidement

Troisième commandement:Tu perdras du poids assez rapidement

 

« Early treatment response as a predictor of ongoing weight loss in obesity treatment, British Journal of Health Psychology, November 2005. »

 

J’ai publié en 2005 une étude faite sur plus de 1,000 sujets au Québec. Nous cherchions les facteurs qui prédisaient le succès d’une perte j’ai de poids sur une période de 9 mois. À notre grande surprise, nous en avons identifié quatre. 

En 2006, nous avons fait la même recherche sur les facteurs qui prédisaient le succès d’une perte de poids sur des sujets habitant la France. Nous avons identifié les quatre mêmes facteurs prédictifs.

Un de ses facteurs est la vitesse de perte de poids.

Alors que le consensus médical était de perdre du poids lentement, nous avons découvert le contraire. 

En demandant à nos patients leur avis, unanimement ils répondirent que la vitesse de perte de poids était un facteur motivant à poursuivre leur programme. C’était vrai dans les deux pays.

 

Identifions à ce moment-ci ce qu’est une perte de poids rapide qui est un facteur prédictif de succès: pour une femme, c’est une perte d’environ 2 lbs-1 kg /semaine et pour un homme, d’environ 3 lbs-1,5kg/semaine. La quantité de poids perdus pourra beaucoup varier selon la quantité de poids à perdre.

La vitesse de perte de poids est motivante, mais attention, il faut s’assurer que tous les principes nutritionnels soient bien suivis pour éviter des carences et des effets négatifs sur la santé.

L’étude sur l’identification des 4 facteurs prédictifs du succès de la perte de poids sur une période de 9 mois a aussi démontré que l’inverse, une perte de poids lente, un changement lent des habitudes, une alimentation moins protéinée et un suivi moins régulier étaient associés à un gain de poids. 

Ce qu’on disait chez plusieurs professionnels de la santé était prédictif d’échec. Nous avons eu les mêmes résultats en France.

Ceci annonçait un changement complet sur la façon d’accompagner une personne en surpoids.

 

Maurice Larocque MD

0